Après 4 jours de salon, chroniqués ici même, mais aussi et , ce week-end, j'enchaîne sur le vide-grenier de Caluire. Bernard Kouchner est en train d'essayer de se libérer de ses obligations pour m'aider, mais quand même.

BON. Peut-être que finalement, vu comme je suis bien préparée, je ferai mieux de m'en tenir à une petite session de fish slapping dance.