Pour affronter le gros rougeaud et ses rennes enragés, la digestion de la dinde au reblochon et de son coulis de maroilles, les cadeaux défectueux, et les aiguilles de sapin incrustées sous la voûte plantaire, tous mes voeux vous accompagnent. On se retrouve en 2011.