Plus la peine de risquer de salir son bas de pantalon dans un isoloir douteux : aujourd'hui les Instituts de Sondage, bénie soit  Laurence Parisot et ses pareils, nous délivrent, tels de modernes oracles, les résultats définitifs, circonscription par circonscription, près d'une semaine avant le vote.

Notons que la modernité renoue ici avec d'ancestrales traditions, puisque c'est dans les entrailles d'un poisson, et non dans le fond des yeux de Nadine Morano, que les techniciens de l'opinion lisent le verdict des urnes. Aujourd'hui, le Souk vous entraîne dans les coulisses de cette apétissante cuisine statistique.

IMG_2235

Pas moins de sept candidates à départager au second tour, c'est vous dire si la tâche est rude pour les politologues. 

IMG_2236

Les données sont rentrées manuellement, une par une, par un technicien qualifié à la place du calife. La fraîcheur du poisson-pilote-sondagier est attesté par l'étiquette du prix qui pendouille sous les ouïes.

IMG_2237

Les chiffres donnent lieu à des séries de calculs complexes auxquels vous et moi ne pouvons rien entraver : on parle de redressements. De notre point de vue profane, on dirait plutôt une digestion pénible. C'est vous dire si nous avons besoin de spécialistes pour nous éclairer.

IMG_2238

Les données sont ensuite régurgitées manuellement. Burp.

IMG_2239

Bravo à Emsoe, élue parmi les feignasses.