Au Souk, nous ne nous étions pas encore prononcé sur la mariage pour tous, mais il va de soi, que ça nous plaise ou non, que la mission du Souk est de préserver la famille qui est la cellule de base de la société sans laquelle on perd rapidement le goût de regarder Michel Drucker à la télévision et l'envie de faire les courses à Intermarché le samedi après-midi.

La mobilisation massive de ce week-end a confirmé que la défense de la famille fédère l'opinon française en dehors de toute arrière-pensée homophobe, comme le confie ce manifestant qui s'émeut de nous voir emboîter le pas « aux Borgia et aux Grecs décadents »(*).

Ainsi cette mante bravant les intempéries pour défendre les valeurs de la civilisation occidentale nous certifie que les motivations religieuses n'ont rien à voir avec son engagement contre le mariage pour tous. C'est une question de bon sens : «C'est aller contre la nature. Je ne me vois pas épouser quelqu'un qui ne serait pas comestible ».

mante_1

Après avoir reçu un violent coup de pied dans la cheville de la part de sa voisine de cortège qui a  habilement dissimulé son foulard Hermès sous un keffieh fluo, elle ajoute : «…et puis ça va à l'encontre de l'intérêt de l'enfant».

mante_2

 

Bon, et puis c'est pas tout ça de défendre la famille et le droit inaliénable de faire ses courses à Intermarché, il faut aussi que je pense à vous rappeler qu'il y a apéro tricot demain soir chez Brigitte (Des Galets Bleus La Nuit, 18, rue Pailleron, 69004 Lyon, à partir de 19 heures ) et à vous annoncer que je suis désormais référencée sur Abracadacraft... Alors voilà.

(*) si, si, c'est pour de vrai, je ne l'ai pas inventé, celui-là... Pour approfondir les relations entre mariage pour tous et déclin de la civilisation, on pourra (re)lire l'analyse très fine développée par Serge Dassault, helleniste honoraire, telle que relatée par l'excellent Délit Maille.