Le dogme de l'infaillibilité papale a bien failli être mis à mal ces derniers jours... Heureusement ce blog est toujours là pour réconcilier science et spiritualité. En effet, le préservatif est bien  un facteur aggravant dans la propagation du virus du sida. La preuve en images :

poisson1

            

poisson2

Monseigneur Trop Fort, évêque d'Orléans, a raison d'insister : on voit bien sur l'agrandissement ci-dessus que le diamètre du trou est bien supérieur à celui du virus du sida.

En attendant la prochaine saillie (pouf!pouf!) de Monsieur Seize - comme l'appelle avec déférence un mien ami - ce blog soucieux de coller à l'actualité évoquera le rôle du tricot dans la lutte contre les paradis fiscaux. On évitera cette fois les mailles trop ajourées.

PS : ce post constituait ma participation au MK spécial 1er avril de Lilafanfreluche. Cliquez donc ici pour voir d'autres poissons d'avril dont je ne garantis pas qu'ils soient d'aussi bon goût.